Chargement...

79 logements + 2 maisons individuelles + réhabilitation du château

Nantes (44)

ZAC Erdre Porterie, rue Port la Blanche
[47.2735024,-1.5193974999999682]
Surface : 4 950 m²
Montant : 6 M Euros
Réalisation : 2011-2015
Certification : BBC
Maître d'ouvrage : Cogedim Atlantique
Amenageur : Nantes Aménagement
Architecte : de Alzua+
Équipe : Hélène Bartczak /Laura Lesage
Bureau(x) d'étude : IBA /alBdo /phytolab /Motec
Photographe : Franck Gallen
dealzua urbanisme lille
Le terrain se situe à la fois au sein de la ZAC Erdre Porterie et est inclus dans le site classé de la Vallée de l’Erdre. Ce projet d’envergure intègre la réalisation d’un programme de 79 logements neufs, la réhabilitation à l’identique du Logis Central du Château du Bois Hue, ainsi que la mise en valeur du parc boisé qui l’entoure.
Un des enjeux du projet réside dans le passage d’un paysage à un autre, la transition d’un registre urbain à un registre agricole, tout en mettant en valeur le patrimoine architectural et paysager présent. Une gradation douce entre la ville et l’Erdre est recherchée dans les différentes séquences du projet.
Le parti pris urbain propose la mise en valeur du Logis Central par la création d’un vide paysager jusqu’au mail urbain de la Planche au Gué, permettant une perspective sur le patrimoine historique. Les futures constructions sont mises à distance du Logis Central pour éviter toute mise en concurrence entre patrimoine bâti et paysager et projet neuf.
Les cheminements et les vues sont travaillés, depuis la rue Port la Blanche jusqu’à son logement, pour éviter toute monotonie dans le parcours. Pour cela, plusieurs dispositifs sont mis en place : conservation et remaniement du mur existant en schiste, percées visuelles aux différentes ambiances paysagères, entrées privatisées et collectives, desserte à la fois intérieure et extérieure...
La figure urbaine créée est celle d’un vide faisant face à un plein, correspondant aux futures constructions neuves dont la volumétrie permet la liaison entre la ZAC et l’existant. Le projet apparait comme une masse sculptée faisant émerger plusieurs corps de bâtiments de hauteurs différentes et créant des percées visuelles, depuis la rue Port la Blanche vers le Logis Central.
L’épannelage varié instaure une dynamique dans le paysage environnant, tout en respectant les éléments présents, à savoir la gradation de la ZAC vers le Logis Central. La masse sculptée présente ses quatre façades urbaines, sorte d’enceinte vis-à-vis des coeurs d’îlots. Elles se différencient tant par leur matérialité, leur colorimétrie que leur creux créés par les loggias. Les façades intérieures apparaissent quant à elles plus lisse, la dynamique étant créée par les jeux de passerelles et de balcons.
- Réduire le texte
dealzua architectes
dealzua architectes
dealzua architectes
dealzua architectes
dealzua architectes
dealzua architectes
dealzua architectes
dealzua urbanisme lille