Chargement...

siège social de Maisons & Cités

Douai (59)

Surface : 7650m2 SDP
Montant : 20M€
Réalisation : Lauréat 2020
Maître d'ouvrage : Linkcity
Architecte : de Alzua+ / Design d'espace ∙ Kardham
Équipe : Banque des territoires / Groupe CSF
paysagiste : Empreinte
Bureau(x) d'étude : Berim / AGI2D
Entreprise : Bouygues Bâtiment Nord Est
dealzua urbanisme lille
La construction du siège social de Maisons et Cités dans la nouvelle ZAC de la Clochette, joue un rôle important dans la composition du tissu à urbaniser. Etant l’un des premiers projets de cette friche, il est un acte fort et nécessaire pour dynamiser sa valorisation.

Le parc de la Clochette est composé de 44 hectares à l’Est de Douai, il bénéficie d’une implantation géographique stratégique à proximité des infrastructures structurantes : la gare de Douai, l’A1, A2, A21, A26 et RD643.
A l’Ouest, il s’étend le long des voies ferrées qui actuellement créent une coupure artificielle avec le centre de la ville. Cette kyrielle de lignes dans le paysage préfigure une composition urbaine à enrichir.
A l’Est, la ZAC se connecte aux cités minières de Waziers.
Cette portion de ville est une des facettes emblématiques du paysage urbain et humain du territoire, tant les cités minières ont fortement contribuées au panorama que nous connaissons. Sa valorisation est un devoir indéniable.

L’implantation du bâtiment a été pensée comme un palimpseste émanant de la richesse du lieu. Nous avons convoqué le « déjà là » pour implémenter ce signal dans l’urbanisation du nouveau quartier.

Le site étant à la rencontre des différentes échelles du territoire (échelle de la ville à l’Ouest, échelle du quartier résidentiel à l’Est), le bâtiment est conçu comme un trait d’union entre ces échelles. Il se décompose en trois bandes glissant les unes sur les autres. De hauteur différente chaque lame a sa propre identité. Leurs dimensions sont définies pour s’intégrer dans le contexte.

A l’Ouest, une bande à l’échelle de la ville s’ouvre sur les voies de chemin de fer et le quartier de la gare. Cette lame en R+4, est une vitrine visible depuis le centre-ville de Douai. Elle introduit le nouveau quartier dans l’épannelage du territoire.
A l’Est, une bande d’échelle plus modeste, vient introduire le bâtiment à l’échelle du quartier. Elle protège le quartier résidentiel des vents du Nord-Ouest et met à distance les nuisances de la voie ferrée.
Au centre, une bande active regroupe les circulations verticales et les équipements techniques.
Un objet iconique vient réinterroger ce positionnement en lanière.
Pensé comme un élément singulier, empreinte d’une mémoire locale, il questionne l’identité du lieu. Ce n’est pas une maison de mineur mais son volume en négatif.
- Réduire le texte
dealzua architectes
dealzua urbanisme lille